Ces derniers temps, j’ai beaucoup réfléchi aux qualités les plus importantes pour les indépendants. Comment se fait-il que certaines personnes, après avoir essayé la vie de freelance et rencontré leurs premières difficultés, décident de ne pas continuer et de redevenir des employés, alors que d’autres tombent et se relèvent jour après jour ?

J’ai essayé de compter le nombre de fois où j’ai reçu un « non », une absence de réponse ou une simple ignorance depuis que j’ai commencé à travailler en freelance, et il me semble qu’il y a en moyenne au moins un « non » par jour. Qu’ont donc en commun ceux qui n’abandonnent pas même après de nombreux « non » ? À mon avis, la principale compétence que ces personnes ont en commun est la résilience psychologique.

La résilience psychologique est définie dans plusieurs sources comme la capacité à faire face avec succès à des conditions défavorables. En même temps, c’est la capacité de sortir de la situation plus fort, plus sage et plus compétent. 

La vie d’un freelance est volatile et souvent imprévisible. Il est donc essentiel de faire preuve de résilience et de développer cette qualité. Voici quelques raisons pour lesquelles la résilience est une compétence cruciale dans le travail en freelance :
  1. La vie dans l’incertitude. Les freelances sont très souvent confrontés à l’incertitude quant aux revenus, aux clients et à la charge de travail. La résilience permet de faire face plus facilement à de telles circonstances ;
  2. Le rejet. Comme je l’ai mentionné précédemment, le « non » est un événement quotidien dans la vie d’un freelance, mais tout le monde n’est pas en mesure de l’accepter. La résilience peut vous aider à vous remettre plus rapidement d’un refus et à continuer à travailler pour atteindre vos objectifs ;
  3. Surmonter les obstacles. Obstacles techniques, obstacles bureaucratiques, obstacles linguistiques – quels qu’ils soient, on a parfois envie d’abandonner. La résilience nous aide à surmonter ces obstacles plus rapidement et à trouver des solutions ;
  4. La gestion du stress. Toutes les situations que j’ai mentionnées jusqu’à présent sont inévitablement stressantes, et la résilience peut aider à gérer le stress ;
  5. Le changement. En tant qu’indépendant, vous devez être prêt à changer, à vous adapter aux besoins des clients, du marché, etc. Le changement n’apporte pas toujours que des émotions positives, mais la résilience peut aider à s’adapter au changement et à rester flexible.

Si vous êtes indépendant, vous avez sûrement rencontré toutes les situations que j’ai énumérées. C’est certainement mon cas. Il est donc clair que la résilience est une qualité très importante pour les indépendants, car elle nous aide à faire face aux défis et aux incertitudes du travail freelance et à garder un état d’esprit positif et productif. Développer notre résilience nous aide à réussir et à atteindre nos objectifs.

La résilience s’apprend, ce n’est pas une qualité innée que seules certaines personnes possèdent. Elle peut être développée et renforcée par la pratique, l’effort et l’apprentissage de nouvelles compétences. Voici quelques conseils pour y parvenir :
  1. Créez un environnement favorable, constituez un cercle de pairs motivants. Entourez-vous de personnes positives qui peuvent vous conseiller, vous encourager et vous comprendre dans les moments difficiles. Cherchez des mentors, des amis ou des groupes de soutien qui peuvent vous apporter un soutien émotionnel et des conseils pratiques ;
  2. Fixez-vous des objectifs clairs, réalisables et motivants. Décomposez les objectifs en petites étapes, suivez les progrès et célébrez les petites victoires ;
  3. Tirez les leçons du passé. Après tout, vous avez probablement été confronté à des situations difficiles par le passé. Comment y avez-vous fait face ? Qu’est-ce qui a marché ? Qu’auriez-vous pu faire différemment ? Il y a de fortes chances que vous ayez déjà la réponse !
  4. Prenez soin de vous. Consacrez du temps à vos activités préférées, méditez, pratiquez une activité physique, mangez équilibré et dormez suffisamment ;
  5. Soyez proactif, préparez-vous à tous les scénarios possibles, même les pires. Une fois que vous aurez réfléchi à ces stratégies, même le pire scénario ne sera plus aussi effrayant, car vous serez prêt à agir.

Quel que soit le type de travail que vous exercez, quelle que soit la voie que vous choisissez, vous serez naturellement confronté à des périodes difficiles. Certains jours, vous sauterez de joie, d’autres jours, vous vous direz : « Qu’est-ce qu’il m’a fallu pour commencer tout ça… » et vous accuserez le monde entier de votre échec. Il est important de ne pas rester trop longtemps dans cet état et de concentrer son énergie sur la réalisation de nouveaux objectifs, ce qui nécessite le développement d’une résilience psychologique. Je crois donc que vous trouverez la meilleure façon d’y parvenir.

Vous souhaitez savoir comment le coaching peut vous aider à trouver les ressources nécessaires au développement de la résilience psychologique ? Je vous invite à vous inscrire pour une séance gratuite de prise de contact ici.

Pour plus d’informations sur les services de coaching d’Augam, veuillez consulter cette page: https://augam.fr/coaching/

Avec tous mes vœux de croissance,
Dovilė

GRANDISSONS ENSEMBLE VERS LE SUCCÈS !

Contactez-moi

10 + 12 =